3 minutes min

Développement durable et écologie

developpement_durable

La mise en œuvre du développement durable dans le domaine de la construction est définie par différents systèmes de certification et normes. L’isolation contribue de façon majeure à la durabilité d’un bâtiment. Les isolants d’ISOVER sont particulièrement durables grâce à leur haut pourcentage de verre recyclé.

Le terme de développement durable, fréquemment utilisé, est clairement défini : il s’agit de répondre aux besoins des générations présentes sans altérer la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Il comporte trois piliers : l’économie, l’environnement et le social.

Normes et systèmes de certification dans la construction

Dans le domaine de la construction, il existe différents systèmes de certification et normes pour juger de la durabilité d’un bâtiment, d’un élément de construction ou d’un matériau.

Actuellement, la recommandation SIA 112/1 « Construction durable – Bâtiment », qui comprend des critères pour chacun des trois piliers du développement durable, est l’instrument d’évaluation le plus important et le plus complet. La norme européenne EN 15643 « Contribution des ouvrages de construction au développement durable – Cadre pour l'évaluation des bâtiments et des ouvrages de génie civil » s’applique également en Suisse et a le statut d’une norme SIA.

Le standard MINERGIE, label de construction suisse pour les bâtiments neufs et rénovés, fait figure de pionnier dans la construction durable et est principalement axé sur le confort et l'efficacité énergétique des constructions. En coopération avec l’association ecobau (mettant notamment à disposition des documents favorisant la mise en œuvre de matériaux de construction durables), le complément Minergie-ECO a vu le jour, pour prendre en compte également les aspects liés à la santé et à l'écologie du bâtiment. Le standard SNBS Bâtiment (Standard Construction Durable Suisse), plus récent, couvre quant à lui l’ensemble des aspects de la durabilité.

Impact positif des mesures d’isolation sur la durabilité

L'évaluation de la durabilité d'un bâtiment doit tenir compte de tous les aspects du développement durable, sur l’ensemble de son cycle de vie. Les critères SIA permettent également d’évaluer les matériaux de construction, dont font partie les matériaux d'isolation.

Un bon standard d’isolation contribue de façon significative à chacun des trois critères du développement durable :

  • Durabilité écologique : l’impact environnemental de la production est très rapidement amorti par la baisse de consommation énergétique du bâtiment isolé
  • Durabilité économique : la baisse de consommation énergétique se traduit par une baisse des coûts d’exploitation du bâtiment, phénomène encore renforcé par la hausse des coûts de l’énergie et les programmes d’encouragement officiels.
  • Durabilité sociale : le confort thermique d’un bâtiment isolé est considérablement accru, et les risques de moisissure ou condensation réduits, ce qui diminue les risques pour la santé.

La laine de verre ISOVER est particulièrement durable. Elle contient 80% de matières premières recyclées et ses grandes performances isolantes lui permettent de garantir un bon standard d’isolation, et ceci avec peu de matière.

Ecologie

La dimension écologique des matériaux de construction (un des trois piliers du développement durable) peut être de nos jours estimée sur des bases scientifiques standardisées. Ainsi, les indices de charge polluante (UBP) permettent d’évaluer et de comparer l’écologie d’un matériau ou d’une construction, sur l'ensemble du cycle de vie.

Les isolants légers avec de faibles coefficients de conductibilité thermique, dont fait partie la laine de verre ISOVER, obtiennent de très bons résultats : ce sont les matériaux qui isolent le plus efficacement, avec un minimum de poids. L’utilisation de verre recyclé, d'un liant à base de matières premières rapidement renouvelables et d’électricité issue de centrales hydrauliques locales améliorent en outre le bilan écologique.

Comparaison des UBP de plusieurs isolants

Le choix du matériau isolant joue certes un rôle secondaire dans l’écobilan global d’un bâtiment. D’autres facteurs, comme par exemple sa localisation, s’avèrent beaucoup plus importants. Opter pour un bon standard d’isolation est toutefois primordial, car il permettra d’économiser beaucoup d’énergie d’exploitation tout au long du cycle de vie du bâtiment. La charge environnementale liée aux matériaux isolants peut être amortie moins d’un an après la pose grâce aux économies d’énergie découlant de l’isolation.