Case Study

Mosnang : les premières expériences

La firme Saint-Gobain Isover SA s’est associée à un projet de construction très écologique et très original en fournissant un isolant en chanvre baptisé FLORA. Six mois après avoir emménagé dans sa nouvelle maison de Mosnang (Saint-Gall), l’architecte Monika Mutti-Schaltegger fait part de ses premières expériences.

Une construction proche de la nature

Pour bâtir sa propre maison, Monika Mutti-Schaltegger a choisi des matériaux naturels et renouvelables, qui n’entraînent aucune charge pour l’environnement et garantissent une excellente qualité de vie: «Les produits naturels consomment moins d’énergie au stade de la fabrication. Qu’il s’agisse de bois ou de pierre, ils offrent un très grand confort; les balcons ou terrasses en bois, par exemple, permettent de marcher pieds nus même lorsqu’il fait chaud. Si on les traite de manière adéquate, ces produits naturels possèdent une très longue durée de vie. De plus, ils peuvent être éliminés sans impact négatif pour les générations futures», explique l’architecte en justifiant son choix.

Un système d’aération très performant

La demeure construite sur la «Kronenwiese» se distingue par son épaisse enveloppe de bois, excellent accumulateur de chaleur, doublée par une isolation efficace. Elle possède également un système d’aération inédit qui garantit un très bon renouvellement de l’air intérieur sans pertes thermiques. Monika Mutti-Schaltegger en explique le fonctionnement: «Le système se base sur le principe du venturi. L’air est conduit vers le faîte du toit via l’avant-toit. Lorsqu’il arrive tout en haut, il est comprimé à l’aide de plaques métalliques. Grâce à cette sous-pression, l’air vicié est aspiré vers l’extérieur par un tuyau traversant le toit. Les cadres des fenêtres sont construits de manière à permettre une certaine diffusion d’air frais vers l’intérieur. De cette manière, l’échange d’air a lieu 24 heures sur 24. Il est très agréable, notamment en hiver, de pouvoir toujours respirer de l’air frais, sans devoir ouvrir les fenêtres.»

Des températures agréables malgré l’absence de chauffage

Grâce à une isolation optimale, la maison ne nécessite aucun système de chauffage; la chaleur corporelle des occupants ainsi que le dégagement de chaleur des appareils électriques et de l’éclairage suffisent à maintenir un climat agréable jusqu’à une température extérieure de –5° C. Monika Mutti-Schaltegger a emménagé en décembre 2004, en pleine saison hivernale. «Les parois en bois massif (Holz100) possèdent une énorme capacité de stockage de chaleur dont on profite en hiver. L’hiver dernier, nous n’avons pas pu bénéficier de cet avantage puisqu’il n’y avait pas eu d’été pour accumuler la chaleur. De plus, les éléments de construction du sous-sol n’avaient pas eu le temps de sécher. Les températures au rez-de-chaussée étaient donc encore un peu basses. Mais ces deux-trois degrés manquants seront oubliés l’hiver prochain», affirme l’architecte.

Des matériaux respectueux de l’environnement

Pour construire son habitation, qui abrite également son bureau d’architecte et un atelier de poterie, Monika Mutti-Schaltegger a privilégié les matériaux naturels renouvelables. La firme Saint-Gobain Isover SA s’est associée à son projet avec un produit novateur baptisé FLORA. Cet isolant à base de chanvre remplit toutes les exigences techniques et écologiques de ce chantier unique en Suisse. FLORA présente de nombreux atouts en matière de confort, de santé et d’environnement. Ses excellentes capacités de diffusion permettent de réguler automatiquement le taux d’humidité. Le chanvre provient de cultures sans herbicides ni pesticides, et Saint-Gobain Isover SA évite d’utiliser des additifs chimiques durant la fabrication. De plus, grâce à ses composants naturels, l’isolant ne nécessite aucun traitement contre les moisissures, les insectes et le feu. «La mise en œuvre de FLORA s’est avérée très agréable. Les artisans ont beaucoup apprécié cet aspect. Si j’ai choisi ce produit pour isoler ma maison, c’est avant tout en raison de sa composition naturelle», explique l’architecte, qui confie également avoir déjà utilisé le même isolant pour d’autres projets.

Des produits certifiés natureplus

L’isolant FLORA est certifié natureplus. Ce label de qualité international distingue des matériaux de construction à la fois écologiques, respectueux de la santé et simples d’emploi. Monika Mutti-Schaltegger a également eu recours à deux autres produits répondant aux standards très sévères du label natureplus: les peintures Auro et les panneaux d’isolation contre les bruits de choc PAVAPOR de Pavatex. L’architecte a été très impressionnée par la facilité et la rapidité de mise en œuvre des panneaux PAVAPOR. Composés à 100% de bois, ces produits conservent toutes les qualités du matériau d’origine. Grâce à l’échange d’humidité, ils contribuent à optimiser le climat intérieur même en hiver, lorsque l’air est sec. Grâce au stockage de chaleur, ils améliorent le confort. Monika Mutti-Schaltegger se dit enthousiasmée par les produits natureplus: «L’utilisation de l’isolant en chanvre FLORA et des panneaux PAVAPOR m’a permis de mieux connaître ce label. Les produits natureplus sont devenus pour moi des éléments essentiels lorsqu’il s’agit de construire dans le respect de l’être humain. Je constate que les maîtres de l’ouvrage sur mes chantiers sont toujours plus nombreux à suivre mes conseils et à choisir des produits certifiés natureplus.»

Une construction hors du commun

Un chantier aussi original ne pouvait pas passer inaperçu. Des visiteurs de tout âge, venus des quatre coins de la Suisse ou de l’étranger, se rendent dans le Toggenburg pour admirer la construction. «De nombreux journaux et magazines consacrent des reportages à ma maison. J’organise régulièrement des visites pour les personnes intéressées, en leur expliquant en détail le mode de construction. Les architectes et les biologistes sont séduits avant tout par l’utilisation du bois et des matériaux natureplus FLORA et PAVAPOR, explique Monika Mutti-Schaltegger. Les visiteurs sont également intéressés par le fait que j’ai conçu ma maison selon les principes du Feng Shui. J’ai même accueilli un groupe de Japonais qui passait dans la région. La maison a été sélectionnée par un magazine japonais pour un reportage décrivant neuf constructions suisses. Deux photographes sont venus spécialement de là-bas pour effectuer les prises de vue et rassembler des informations.»

«Je suis ravie de voir que ma maison suscite un tel intérêt. Cela m’encourage dans ma démarche. Je me sens très heureuse dans cette demeure saine et confortable. Je voudrais pouvoir toujours construire ainsi, dans le respect de l’environnement et de l’être humain. L’effort se justifie à tous points de vue», conclut l’architecte.