La laine de verre : un produit high-tech qui a fait ses preuves

La laine de verre : un produit high-tech qui a fait ses preuves

En 80 ans, la laine de verre s’est imposée en Suisse comme un matériau isolant efficace et écologique. Son domaine d’application n’a cessé de s’élargir. Un tour d’horizon de ses multiples utilisations le confirme : la laine de verre ISOVER, fabriquée depuis toujours en Suisse romande, est aujourd’hui un produit high-tech très polyvalent.

ISOVER a lancé ses premières fibres et soies de verre il y a 80 ans pour permettre d’isoler les conduites et bâtiments en toute simplicité. Mais il a fallu attendre la crise pétrolière des années 1970 pour que les matériaux isolants comme la laine de verre connaissent une véritable envolée. Les économies d’énergie sont brusquement devenues pour de nombreux foyers un impératif vital. Durant toutes ces années, la laine de verre est restée un produit fiable. Les standards techniques n’ont cessé de progresser. Les processus de fabrication ont été optimisés, la structure du fibrage est devenue toujours plus fine – ce qui a permis un gain d’espace. Parallèlement la conductivité thermique a été abaissée et la souplesse des produits améliorée. Le domaine d’utilisation a aussi beaucoup évolué. La laine de verre ISOVER est un produit high-tech aux nombreuses applications, les principales étant la protection thermique, la protection incendie et la protection contre le bruit. En combinaison avec des techniques de construction modernes comme l’ossature bois ou les façades ventilées, ce matériau permet d’atteindre aujourd’hui des performances exceptionnelles à tous égards.


Protection thermique en hiver comme en été
La protection thermique hivernale reste le principal domaine d’application des matériaux isolants, car le parc immobilier suisse recèle encore un grand potentiel d’économies en matière d’énergie et de CO2. Outre ce souci d’efficacité énergétique, le confort et le bien-être jouent un rôle croissant quand il s’agit de choisir ou construire un logement. Le matériau isolant doit prendre le moins de place possible et présenter un maximum de sécurité. La laine de verre s’avère le produit idéal – pour isoler à l’extérieur comme à l’intérieur. Au niveau de la mais elle n’est pas toujours possible – notamment pour des impératifs de préservation du patrimoine ou d’esthétique. En cette époque d’étés caniculaires et de changement climatique, la protection thermique estivale revêt, elle aussi, toujours plus d’importance. Grâce à un bon usage des matériaux isolants, à une conception et une construction adaptées et au comportement adéquat des habitants, le climat intérieur des bâtiments d’aujourd’hui reste très agréable même par fortes chaleurs.
 
Protection contre l’humidité et étanchéité à l’air
L’étanchéité à l’air telle que la prescrivent les normes de construction ne vise pas seulement à prévenir les dégâts dus à l’humidité. Elle améliore aussi le bilan énergétique. Elle accroît le confort en gardant la chaleur à l’intérieur en hiver et à l’extérieur en été. Elle limite en outre la diffusion de polluants atmosphériques dans les bâtiments. L’étanchéité à l’air est assurée par des membranes collées à l’aide de techniques spéciales. Les pare-vapeur s’adaptant à l’humidité (membrane climatique) se sont imposés comme le meilleur choix pour éviter les dégâts en la matière. Ils empêchent la pénétration d’humidité en hiver et laissent cette dernière s’assécher vers l’intérieur en été. Même si elle revêt toujours plus d’importance, la protection contre l’humidité n’est pas une préoccupation récente. Il y a 30 ans, Saint-Gobain ISOVER proposait déjà avec « Flammex » le premier pare-vapeur pour des enveloppes de bâtiment étanches à l’air. Aujourd’hui la palette de produits Vario® permet de répondre à tous les défis de la protection contre l’humidité. Elle atteint les meilleures performances en combinaison avec des isolants en laine de verre ouverts à la diffusion.

Acoustique ambiante et protection phonique
Le bruit est ressenti comme une source de nuisance majeure et face à un quotidien toujours plus trépidant, le besoin de calme grandit. C’est pourquoi, dès le stade de la conception, un nombre croissant de bâtiments sont déjà optimisés sur le plan de l’acoustique. La réverbération du son dans les vastes espaces cubiques est régulée à l’aide de « surfaces d’absorption ». La laine de verre se prête là aussi parfaitement à cette application. Grâce à l’extrême finesse de son tissage emprisonnant de minuscules poches d’air, elle absorbe beaucoup mieux le son que les autres matériaux isolants dotés de structures de fibres plus grosses.
Une mauvaise acoustique ambiante n’est pas le seul facteur dérangeant. Beaucoup plus nombreuses sont les plaintes portant sur les bruits extérieurs ou ceux causés par les voisins. Pour remédier à ce problème, on isole les parois et dalles/plafonds transmettant directement les « sons aériens », ainsi que certains éléments de construction adjacents entraînant une transmission indirecte.
La protection phonique consiste aussi à amortir les « sons solidiens » résultant du bruit des pas à transmission rapide. Dans ce domaine, Saint-Gobain ISOVER offre depuis plusieurs décennies des solutions hors pair avec les produits PS 81 et LURO 814.
Il existe d’autres exemples d’application dans le domaine phonique, non seulement pour les bâtiments, mais aussi pour la construction de tunnels ou de routes et d’autres infrastructures.

Constructions bois à plusieurs étages
De nombreuses villes et communes se trouvent confrontées au défi de devoir densifier leurs quartiers d’habitation. L’un des moyens pour cela est la surélévation. Le bois, matériau à la fois très léger et indigène, s’y prête particulièrement bien. L’isolation peut être posée au sein des éléments de l’ossature bois – et non entre deux couches porteuses comme dans la construction en dur. Pour les constructions bois à plusieurs étages, les isolants ISOVER en laine de verre légers et ignifuges s'y prêtent partiulièrement bien. Pour les applications spéciales où une protection incendie extraordinaireest prescrite, Saint-Gobain ISOVER propose la gamme de produits ISORESIST dont le point de fusion se situe à plus de 1000°C. Ainsi, l'entreprise Suisse romande propose pour la construction bois le produit parfaitement adapté pour chaque application.
 
Façades ventilées
La laine de verre atteint également des valeurs d’isolation hors pair quand elle est utilisée comme composante des façades ventilées. Ce type de construction offre de vastes possibilités de conception et se distingue par sa résistance. Avec PB F 030, ISOVER offre la solution la plus performante pour cette application – en alliant le meilleur de l’isolation thermique, de l’isolation phonique, de la protection incendie et de l’écologie dans un même produit.
 
Formation continue pour professionnels
Pour élargir le domaine d’application de la laine de verre et l’utiliser de manière plus efficace, les professionnels du bâtiment doivent acquérir de nouveaux savoir-faire spécifiques. Avec son programme de formation continue CPI, lancé en 2009, ISOVER entend transmettre des informations de première main aux architectes et aux ingénieurs, aux entrepreneurs, mais aussi aux maîtres d’ouvrage et aux conseillers. Lors des journées thématiques et des cours du CPI, des intervenants experts en leur domaine enseignent les toutes dernières connaissances sur des questions théoriques et pratiques.