Case Study

Maison Bäumle - Rénover selon le standard MINERGIE®

Architect
MLS, Maple Leaf Stadiums AG
Project manager
Flück Holzbau
Client
Martin Bäumle

Sans énergie, rien ne fonctionne. Nous avons besoin d’énergie pour produire de l’eau chaude, pour nous déplacer, pour faire fonctionner des machines, pour travailler sur l’ordinateur – et ce ne sont là que quelques exemples. L’efficacité énergétique et le développement de nouvelles sources d’énergie sont un vaste projet qui relève de la politique, de l’économie et de la science – mais chacun et chacune d’entre nous peut aussi apporter sa pierre à l’édifice.

Les bâtiments datant des années 1960-70 présentent un potentiel d’économies d’énergie particulièrement élevé. Martin Bäumle, Conseiller national zurichois et Président du parti des Vert’libéraux suisses, le sait bien: «Il ne suffit pas de construire en se souciant d’efficacité énergétique. Il faut aussi rénover les édifices existants de manière à ce qu’ils gaspillent le moins d’énergie possible et ne polluent pas inutilement l’environnement.» Martin Bäumle a lui-même fait rénover de fond en comble sa villa, bâtie en 1978/79. En octobre 2013, cette maison s’est vu décerner le diplôme «Bâtiment à énergie positive®» du Prix Solaire Suisse.

Une rénovation exemplaire

Pendant quatre mois, la maison de Martin Bäumle a résonné du bruit des perceuses et des marteaux. Le toit, la façade et la dalle sur sous-sol ont reçu une isolation additionnelle sous forme de produits ISOVER. L’espace habitable a été agrandi, les fenêtres remplacées. La villa a été dotée d’un système d’aération contrôlée et la cave a accueilli une pompe à chaleur. Le toit a été équipé d’une installation solaire – sur le pan nord comme sur le pan sud, ce qui est encore très rare aujourd’hui. «Par mètre carré de cellules solaires et par an, l’installation photovoltaïque du toit nord affiche un rendement de 60% par rapport à celle du toit sud – soit autant de courant qu’une installation sur une façade sud», explique l’architecte René Meier, directeur de MLS, Maple Leaf Stadiums AG. La rénovation globale, qui s’est terminée à la fin 2011, a, elle aussi, porté ses fruits: «La consommation d’énergie a fortement diminué. Alors qu’il me fallait auparavant près de 2000 litres de mazout par an pour le chauffage et l’eau chaude, je me contente aujourd’hui d’environ 3000 kWh de courant pour la pompe à chaleur, ce qui correspond à 300 litres – donc six à sept fois moins! Et cela y compris lors de l’hiver plutôt froid 2011/2012. De plus, l’installation photovoltaïque du toit produit davantage d’énergie électrique que ce dont nous avons réellement besoin. Le bilan sur toute l’année est donc nettement positif», explique fièrement Martin Bäumle. Grâce à l’isolation thermique et à la ventilation contrôlée, le climat intérieur s’est également nettement amélioré. Fini le froid insidieux des soirs d’hiver dans la chambre à coucher, finis les miroirs embués dans la salle de bains. Grâce à l’isolation, la température dans les combles reste par ailleurs agréable en hiver – et il n’y fait jamais trop chaud en été.

Un bâtiment MINERGIE® 

La maison rénovée du Conseiller national Martin Bäumle est certifiée MINERGIE®. Elle se distingue par son excellente efficacité énergétique et par son haut niveau de confort, auxquels ont largement contribué les produits ISOVER mis en œuvre. Avec une valeur lambda de 0,032 w/m K, les panneaux d’isolation ISOVER PHOENIX 032 en verre recyclé s’avèrent particulièrement performants. Dans la maison de Martin Bäumle, l’isolation a été posée en deux couches, la première entre piliers de bois verticaux, la seconde entre piliers de bois horizontaux, ce qui garantit de très bons résultats sur le plan thermique.

Un excellent concept global

En rénovant sa propre maison, Martin Bäumle a également concrétisé ses positions politiques. Ce qui lui semble particulièrement important est d’avoir pu mettre en œuvre un concept global, car la rénovation d’une villa habitée représente à chaque fois un défi pour le maître de l’ouvrage, pour le concepteur et pour les artisans.

Check-list

Objectif
Modernisation selon une approche écologique avec certification Minergie
Agrandissement de la chambre à coucher

Calcul des coûts
Calcul des coûts détaillé, en partie après les offres des entreprises
Prise en compte d’options (souhaits supplémentaires dans trois domaines prioritaires)

Mise en œuvre technique
Elaboration des détails d’exécution
Contrôle des solutions prévues sous l’angle de la qualité, des coûts de construction, du temps de travail, de la logique d’exécution et de la mise en œuvre pratique
Elaboration de variantes avec critères d’évaluation

Programme de construction
«Fenêtre temporelle» pour le maître de l’ouvrage (vacances, sessions, autres considérations)
Définition des étapes de construction interdépendantes
Saison favorable (météorologie, disponibilité des artisans), aspects fiscaux


Pour garantir des coûts optimaux et un maximum d’efficacité, tout en offrant au maître de l’ouvrage des conditions de logement acceptables pendant les travaux, le concept de rénovation a été divisé en trois étapes d’exécution. «Le concept global élaboré d’entente avec le maître de l’ouvrage a servi de “fil rouge“ pour mettre en œuvre la rénovation du bâtiment de manière parfaitement orchestrée», explique l’architecte René Meier. La planification dans tous les domaines a été décisive pour assurer le respect des coûts et des délais ainsi que la qualité d’exécution des travaux. Grâce au concept global, il a également été possible d’éviter des surprises désagréables et pour le maître de l’ouvrage, les conditions de logement, bien que parfois bruyantes, ont été supportables.